19/07/2017 - Portraits

La légende du cheval de Troie

On dit que le cheval est la plus noble conquête de l’homme. Mais il a aussi servi de prétexte à l’une des ruses de guerre les plus sournoises. On vous en retrace l’histoire.

De l’époque d’Ulysse à l’ère informatique, l’expression « cheval de Troie » a toujours eu l’art de glacer les sangs. Car l’équidé, pourtant tant apprécié de l’homme, prend alors un aspect démoniaque. Avant d’être le virus numérique d’aujourd’hui, le cheval de Troie était en effet une ruse maléfique servant à tromper l’ennemi. Replongeons-nous dans le passé.

La guerre de Troie

La légende de la guerre de Troie nous est parvenue au travers des récits fondateurs de la mythologie grecque. Elle est racontée sous forme poétique, dans l’Iliade, le récit d’Homère. L’action se déroule sur de lointains rivages de la Méditerranée, plusieurs siècles avant Jésus-Christ. Troie, ville chérie des dieux, resplendit de puissance et de fastes. Pâris, un prince troyen, a reçu d’Aphrodite, la déesse de l’Amour, le pouvoir de séduire la femme la plus belle du monde : Hélène, fille de Zeus et épouse de Ménélas, le Roi de Sparte. Pâris parvient à l’emmener à Troie. Fou de rage, Ménélas appelle ses alliés, les Rois grecs, pour récupérer sa belle. Des milliers de guerriers quittent alors les ports de Grèce pour envahir Troie. Mais la petite ville fortifiée résiste et le conflit s’éternise. Il dure dix ans.

La ruse d’Ulysse

Au milieu du camp grec, Ulysse, le roi d’Ithaque, imagine un stratagème pour gagner cette guerre. Il fait construire un énorme cheval en bois de sapin et place dans le ventre creux de la sculpture ses meilleurs soldats armés. Il abandonne la sculpture aux portes de la ville et fait semblant de quitter les lieux du conflit. Voyant les environs vides, les Troyens pensent que la guerre est finie, mais se méfient néanmoins du gigantesque animal en bois abandonné. Le dénommé Sinon, espion grec envoyé par Ulysse, se fait passer pour un déserteur et parvient à convaincre les Troyens que le cheval est une sculpture dédiée à la déesse Athéna. Il dit que les Grecs ont construit le cheval très grand afin que les Troyens ne puissent pas le faire entrer dans leur ville. Car s’ils y parvenaient, Troie deviendrait alors invulnérable car protégée par Athéna. Pâris, le prince troyen, décide alors de faire entrer l’animal dans sa ville par tous les moyens. Une fois que ce fut fait, les Troyens festoyèrent. Et au cœur de la nuit, Sinon ouvrit la porte secrète du ventre de la sculpture, laissant sortir les soldats grecs, qui ouvrirent les portes de la ville à leurs alliés, revenus secrètement. Hélène fut emmenée et la ville de Troie fut pillée. La ruse d’Ulysse a triomphé.

Sous la légende, l’histoire…

La découverte des ruines de Troie, près des Dardanelles, a fait sortir ces événements de la légende et leur a donné un fondement historique. Les faits se seraient déroulés au XIIe siècle avant J.-C. Et ce n’est sans doute pas un hasard si Ulysse a choisi un cheval pour parvenir à ses fins. Ce gracieux animal incite moins à la méfiance qu’une bête féroce. Et cette histoire n’est pas démodée : à l’heure de la désinformation grandissante et des « fake news », ce récit conserve tout son sens. Il nous incite à analyser les faits en profondeur plutôt qu’à simplement les regarder en surface…

Longines World’s Best Racehorse

Pour rester dans l’émotion,
inscrivez-vous à notre newsletter

loader